La Créatrice, Blanche de Castel

Blanche de Castel

Portrait

Blanche de Castel navigue dès l’enfance dans le milieu de l’art.

Petite fille, elle accompagne son père artiste peintre à son atelier, et y peint à dix ans sa première huile. La peinture, qu’elle pratique dit-elle, en dilettante, reste au centre de ses intérêts. Elle fait l’École du Louvre, fréquente l’atelier du Passage, où elle travaille avec Jean Arcelin et Yves Gobart, expose au Bon Marché et au Passage.
La danse est sa deuxième passion. Blanche de Castel explore les voies du classique puis du contemporain, et enfin du tango, danse de la sensualité et de l’amour.

Le constant besoin de créer qui l’anime croise il y a une dizaine d’année la route des pierres.

En voyage au Sri Lanka, elle découvre en particulier les améthystes, elle les imagine enchâssées en collier ou montées en bagues. Elle dessine des bijoux qu’elle fait ensuite réaliser par un artisan.
Le passage d’une pierre brute à un bijou raffiné, reflet parfait de celui qu’elle a pensé, est le déclic qui la fait passer à la création et, tout naturellement, à lancer sa marque.

Blanche de Castel donne une importance toute particulière aux matériaux, premiers initiateurs du dessin d’un bijou. Les pierres, les médaillons, les perles chuchotent une musique qui devient collier ou bracelet dans son atelier.

Elle se forme alors à la connaissance des perles à l’Institut national de gemmologie puis au BJO et enfin, au Greta. En septembre 2015 elle lance sa ligne de bijoux Blanche de Castel Paris.